Spoiler : pas tout de suite!

Depuis le début de l’année 2023, les professionnels de la communication et du marketing s’interrogent et testent les fonctionnalités de cet outil d’intelligence artificielle sensé révolutionner la manière dont nous produisons du contenu. Quelles tâches peut-on confier à un robot? Peut-on gagner du temps, mieux cibler nos relances ou diffuser des mails aux bons interlocuteurs en gagnant du temps? Tous les consultants en relations publics en rêvent. La réalité n’est pas encore tout à fait au niveau de nos attentes et des promesses de l’IA. Allons-nous être évincés par des machines? Certes non. Mais maîtriser l’IA va devenir un pré-requis rapidement. L’agence a testé les capacités de ChatGPT pour en avoir le coeur net. Rassurez-vous, les robots n’ont pas encore atteint nos compétences. Tout au plus vont-ils ubériser les sites low-costs RP.

Rédiger un communiqué de presse avec une IA, bonne idée?

Plutôt que de conjecturer, nous avons fait le test, en plusieurs étapes, afin de vous montrer que les consignes données à l’IA sont cruciales, mais ne suffisent pas à produire un contenu de qualité.

Première demande : Peux-tu rédiger un communiqué de presse annonçant le gain de nouveaux clients par l’agence de relations publics Lisa Wyler Communication? Les clients en question sont : l’ESN CAPFI, l’agence Retrofutur, iziwork et Comet Meetings.

Ceci est un document généré par une IA

Bon, vous aurez noté immédiatement le côté standardisé du texte, des erreurs présentes liées au fait que ChatGPT n’est pas encore connecté à internet, et nous associe donc à une agence de publicité. Les informations liées à nos clients sont donc assez parcellaires, voire inventée.

Nous allons essayer d’être plus précis dans nos demandes, voici donc un second essai, pas beaucoup plus concluant selon moi.

Ceci est un document généré par une IA

Que remarque-t-on ? Le texte est standardisé, le choix des mots n’est pas idéal, le titre du communiqué est très long et surtout assez peu percutant.

Bref, ça manque d’humain, de style, de punch. C’est tout à fait logique.

Nous avons voulu faire l’exercice avec un ciblage presse. Nous avons demandé à ChatGPT qui étaient les principaux journalistes référents sur la thématique des startups en France. Evidemment, n’oublions pas que l’IA n’est pas connectée à internet. Les résultats proposés sont intéressants, même si totalement datés, et attestent qu’en quelques années, les rédactions bougent énormément :

Faut-il en conclure que le ciblage pourra être fait par une IA? Certainement pas. Est-ce que l’intelligence artificielle pourra nous faire gagner du temps dans la recherche d’informations? C’est plus que probable. Si l’on doit lister les tâches à faible valeur ajoutée que nous menons chaque jour, le gain de temps pourrait être au rendez-vous, mais cela uniquement si les tâches exécutées par une IA sont vérifiées par des professionnels expérimentés. Car c’est là toute la valeur ajoutée des relations publics qu’une IA ne pourra jamais remplacer : La dimension humaine et relationnelle de notre métier qui est primordiale. C’est l’humain qui fait qu’un journaliste décroche ou non son téléphone ou bien ouvre ou pas un email. C’est l’humain qui permet de comprendre la nuance dans une problématique et de bien cibler les médias adéquats.

Enfin, un autre point crucial qu’une IA ne pourra pas remplacer, c’est l’intuition. Cette soft skill qui va transformer un bon RP en un excellent RP, c’est la capacité à décoder des signaux forts et faibles pour en tirer des conclusions qui permettent d’agir avec le bon timing, de savoir si une action est pertinente notamment. Bref, l’expérience et le métier ne vont pas disparaître. En revanche, il va falloir savoir rester concentré sur les tâches à forte valeur ajoutée.

Pour aller encore plus loin

Si vous voulez creuser un peu plus le sujet, nous vous conseillons le podcast de l’agence Fabriq RP dédié au sujet, où Nazim Damardji reçoit Guillaume Fau, Founder & President de l’agence The Messengers. Ils y discutent des potentialités de cette technologie. Ecouter l’épisode.